14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

Origin Magazine

Source : http://www.originmagazine.com

Date : Décembre 2014

Sophia Bush de Chicago P.D. de NBC à propos de la curiosité, de la collaboration, et l'eau potable.

 
  • Qu'est-ce-qui t'inspires ?
    Je suis inspirée par tout, vraiment. Je suis inspirée par des endroits et le voyage, je suis inspirée par l'art et la musique, je suis inspirée par les gens. Quand ma curiosité atteint un niveau maximal et que je veux tout savoir à propos du sujet, je veux savoir comment je peux être encore plus impliquée.
  • Quel genre d'entraînement fais-tu pour jouer le rôle d'une détective dans Chicago P.D. ?
    Oh mon dieu, il y en a beaucoup. Nous avons eu toute une semaine d'entraînements avant de commencer la série. Je pense que j'étais plutôt à l'aise d'en faire partie parce que je suis compétente avec des armes à feu depuis longtemps, juste en tant qu'amateur. Ça rend cette grande partie de l'entraînement très amusante. Et puis ce dont vous ne vous doutez pas c'est à quel point c'est difficile d'apprendre à menotter quelqu'un qui ne veut pas être menotté. Et apprendre concernant la manière de répondre aux choses. La façon dont vous vérifiez une pièce.
  • Quelle genre de recherche a été faite pour le personnage ?
    Pour moi, c'était vraiment avoir des conversations avec mes scénaristes et créateurs, parce qu'évidemment, ils révèlent l'histoire de ces personnages par petites doses aux téléspectateurs. Mais j'aime avoir une plus grande base et en savoir plus à propos de mon personnage avant que je ne commence à entrer dans la personne. Donc ça a entraîné beaucoup de face à face avec eux, déterminant qui elle est, d'où elle vient, et pourquoi elle réagit d'une certaine façon, et ensuite j'ai vraiment pu m'étendre et créer une bonne partie de l'histoire moi-même. Alors c'est vraiment une expérience de collaboration, et ça se construit constamment.
  • Tu es une grande activiste. Peux-tu expliquer un peu le travail que tu fais ?
    Les gens aiment dire, "Et bien, tu es une célébrité. Tu devrais vraiment choisir une cause." J'ai l'impression que c'est comme dire à un docteur, "Et bien, vous devriez vous concentrer sur une partie du corps." Les problèmes actuels, les problèmes mondiaux, les problèmes politiques, les problèmes des femmes - n'importe lequel dont vous voulez parler. C'est systématique vous savez ? Vous ne pouvez pas travailler sur les biceps et ignorer le reste du corps, et vous ne pouvez pas dire qu'un seul problème est important quand vous cherchez des moyens pour faire du monde un meilleur endroit. Donc pour moi, je recherche des choses qui sont vraiment connectées - l'enseignement, que se soit dans les pays en voie de développement ou à la maison. La façon dont ça affecte les communautés et, surtout, les femmes. Quand je parle des pays en voie de développement, je m'intéresse aussi à l'accès à l'eau potable - les femmes qui sont plus vulnérables à la violence sexuelle quand elles vont chercher de l'eau. Et de parler de ce qui se passe ici, avec nos empreintes carbone et émissions, est autant important pour moi que de trouver un moyen d'apporter de l'eau potable aux gens qui en ont besoin dans les régions partout dans le monde.