14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

HuffPost Live (29 avril 2014)

Code Iframe a intégrer (large : largeur 540px) : <iframe src="http://embed.live.huffingtonpost.com/HPLEmbedPlayer/?segmentId=5342ed27fe34440c0c000340&amp;autoPlay=false" height="270" width="480" frameborder="0"></iframe>
Traductions :
  • Caitlyn : Est-ce que ça a été difficile pour toi de rentrer dans le personnage, de faire ces scènes avec ce genre de scénarios. Nous sommes habitués à te voir dans des rôles différents, mais l’histoire peut être particulièrement très sombre.
    Vous savez, ce n’était pas un ajustement pour moi. Je comprends que ça a été plus un ajustement pour mon audience, mais je passe tout mon temps libre à regarder les infos, les événements récents, regardant les problèmes d’injustices sociales … donc jouer un personnage qui dévoue sa vie à s’assurer que la justice est faite, ça compte beaucoup pour moi. Elle fait plus confiance en son dieu que moi probablement. Elle est certainement plus forte que je ne le suis. Mais elle a cette profonde sensibilité interne qui me fait sentir plus proche d’elle que tous les personnages que j’ai pu créer.
  • Caitlyn : Y a t-il des sujets dont tu es passionnée ?
    Absolument ! Quand on parle d’enseignement, quand on parle de l’habilitation des femmes, de l’égalité … L’enseignement vous procure des opportunités, et les femmes méritent des opportunités égales. Si nous parlons de l’égalité au niveau des droits homosexuels, l’égalité des nationalités. C’est inacceptable je pense, d’éviter ces conversations. Je veux m’assurer qu’on les creuse parce que, quand nous regardons notre constitution, quand nous regardons sur quoi notre pays a été fondé, c’est l’égalité. L’Amérique est supposée être l’endroit où tout le monde est autorisé à poursuivre leurs rêves. Et le temps que nous, les gens, ne poussons pas afin que ça arrive, c’est un mensonge.
  • Caitlyn : Tu travailles dans une industrie qui est très dominée par les hommes. Tu as l’un des quelques rôles à la télévision qui sont des femmes vraiment fortes. Nous ne les voyons pas toujours comme nous le voulons.
    Pour moi c’était vraiment choisir de jouer un rôle que je voulais voir à la télé [...] Honnêtement, je pense que ce n’est pas juste notre job, parce que l’habilitation des femmes ne peut pas être juste quelque chose de pousser par les femmes. Ça doit être quelque chose que tout le monde encourage [...] A ce propos, j’applaudis les 3 créateurs de ma série qui sont tous des hommes, Dick Wolf qui a créé des personnages féminins incroyablement forts dans toutes ses séries … je veux dire, Mariska [Hargitay] ! Levez le toit pour celle-ci. Elle est tout simplement géniale. Et vous savez, il y a des hommes qui sont dans une grande position de pouvoir qui veulent écrire des femmes étant fortes, à multi-facettes, qui n’ont pas à être parfaites, qui peuvent être brillantes et dures et parfois vaches et très éduquées [...] Nous sommes compliquées, nous sommes des êtres humains. Je suis tout simplement reconnaissante de travailler pour des gens qui me poussent à aller de plus en plus loin sur cette route …
  • Caitlyn : Je dois te dire, tu es l’une des célébrités dont les gens sont si excités de voir ici. Notre communauté est toute folle !
    C’est tellement gentil !
  • Fan : A ce moment précis dans ta vie, ayant 31 ans et étant un modèle étonnant pour les jeunes, si tu en avais la chance, quel conseil donnerais-tu à toi-même quand tu venais juste d’auditionner pour le rôle de Brooke Davis ?
    J’ai l’impression qu’on m’a beaucoup posté cette question récemment. C’est difficile parce qu’avec le recul tout est plus facile, vous savez ? Vous luttez à 16 ans et vous luttez à 21 ans et vous luttez à 26 ans, ces choses sont réelles et elles sont profondément émotionnelles et une partie de, je pense, notre processus pour évoluer en notre soi-même le plus confiant. Je lutte avec, tout le monde lutte avec, mais pour moi c’est vraiment croire en les choses que mes pairs; et que mes parents, et que mes amis plus âgés m’ont dit, ‘La crise ne compte pas, cette erreur ne te définie pas, ce stresse passera’ Je me regarderais et dirais … ne doute pas tellement de toi-même. Et ne laisse pas cette seule chose terrible que tu entends gâcher les centaines de choses supers que tu as entendu. Tu comptes parce que tu existes [...] Nous sommes tous nés exactement tels que nous sommes. Et nos différences nous rendent beaux. Les choses qui nous rendent unique font de nous quelqu’un de spécial. Si nous pouvions arrêter d’être aussi démoraliser par ces choses, et de vraiment les adopter à la place. C’est là que vous trouvez cette ‘chose’, qui vous permet d’accomplir et qui vous permet, je pense, de vraiment monter en flèche. J’aurais aimé ne pas passer autant de temps à m’inquiéter de ne pas être la définition de ‘assez’ venant de quelqu’un d’autre.
  • Fan : Quel est ton souvenir préféré de One Tree Hill ?
    Oh mon dieu. C’est la pire question que quelqu’un pouvait me poser. C’est comme demander ‘quel est ton restaurant préféré ?’ Je ne peux pas. Comment choisir ? Et c’est tellement plus difficile que ça. Je ne sais pas … C’était quelque chose que nous avons fait, c’était presque comme notre bébé. Cette entité, cette vie que nous avons fait grandir et nous y avons mis notre sang, notre sueur et larmes dedans … Je ne pense pas qu’il y ait qu’une seule chose … Je la vois presque comme un super film monté de John Hughes vous savez … les moments où Joy & moi rigolions, les soirées avec Lee, vous savez, en train de danser, les aventures dans la voiture avec moi et Lisa et les chiens, regarder les garçons s’illuminer quand ils ont pu jouer sur le terrain de slam ball. Il y a tous ces moments qui étaient tellement spéciaux pour nous et je ne sais pas si je pourrais n’en choisir qu’un seul … C’est le sentiment, vous savez les gens me demandent tout le temps si elle me manque, et non elle ne me manque pas. J’ai tout simplement un immense sentiment de gratitude que se soit arrivé et que nous avons eu la chance de faire pendant si longtemps et que nous avons pu jouer ensemble pendant si longtemps. C’est 100% agréable pour moi [...] Nous avons tous grandi ensemble, nous avons de merveilleux souvenirs et de terribles souvenirs, nous avons eu un super succès et nous avons tous fait l’expérience de nos plus grands échecs mais nous l’avons fait ensemble, et ouais le sentiment que j’ai quand je pense à ces souvenirs c’est tout simplement de la gratitude.
  • Caitlyn : Comment prospères-tu ?
    Oh, comment je prospère ? Je travaille sur le fait de me donner plus de temps pour prospérer. Vous savez c’est difficile quand vous avez des engagements et un emploi du temps comme nous mais … je trouve que quand je m’entraîne à faire de la méditation les choses sont mieux. Quand je me donne, même si c’est seulement les dimanches, si je me donne deux heures où j’éteins mon téléphone et que je m’assois et que je lis et que je passe tout simplement du temps seule … de préférence, assise sur le canapé avec mes chiens qui dorment autour de moi … Ces choses sont vraiment celles qui rechargent ma batterie afin que je puisse être plus concentrée et dévouée durant la semaine.