14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

Premier Poste

Source : www.sophiabush.com

Date : Juin 2010

La chose étrange est que, j’ai rédigé cette lettre pour vous avant la fuite, mais j’étais hésitante à propos du fait de joindre le monde des médias sociaux. Puis c’est arrivé. Tout semble tellement plus nécessaire pour moi maintenant.

Mardi, 22 Juin, 2010

Ce n’est pas le début d’une nouvelle année. Ce n’est pas non plus la veille de n’importe quelle vacance religieuse qui incite la réflexion autour du globe. Mais je sens toujours la montée de motivation, peut-être inspiration, augmentation.

Ça semble pour moi que nous, en tant que personne, avons besoin d’une raison pour se motiver. Une raison pour changer, un rituel pour servir comme un bon point pour être mieux. Mieux envers nos amis. Nos voisins. Peut-être même mieux envers nous-mêmes. Mais pourquoi pas essayer l’amélioration, viser le changement positif, n’importe quand ? Juste parce que ? Simplement pour prendre une étape plus haute que celle qu’on a prise le jour d’avant ?

Je sais que j’ai un réel désir d’instruire et évoluer et ‘faire’ constamment. Pas que je le rencontre constamment. Pas que je me lève toujours à l’occasion. Je ne dis pas ces choses pour me vanter. En réalité, je leur dis de reconnaître que le plus souvent il est facile de sentir l’inspiration et ensuite être dérouté. Par le travail. L’école. Les enfants. La famille. Les amis. Le nouveau coffret DVD de Dexter. Le fait qu’il n’y ait que 24 heures dans une journée. Comment j’ai espéré pour 30 … juste six heures de plus de temps pour être productive. Parce que comme nous nous déplaçons tous si vite, tournoyons toute la journée, parfois, beaucoup de fois, c’est plus facile de rentrer à la maison et être assit immobile, se détendre, que ça ne l’est d’attaquer la journée. Particulièrement quand la journée tire à sa fin.

Ça m’a pris un long moment embarrassant pour m’asseoir et commencer à vous écrire. Partiellement, honnêtement, parce que j’ai des sentiments mélangés à propos d’être si ouverte. Je ne suis pas sûre de ce que je ressens à propos de ce genre de médias sociaux, à propos de ce genre d’accès. Mais j’ai finalement réalisé qu’il y a des choses que nous pouvons tous partager qui sont fondées dans quelque chose de bien. Pas quelque chose comme le voyeurisme, ou l’égotiste, mais quelque chose d’autre. Un « ça » que vous sentez quand vous avez une super discussion, être ça avec un ami ou un étranger. Je veux avoir plus de discussions. Et il y a certaines choses que j’ai décidé que j’aimerais discuter avec vous.

Je ne fais pas de réclamation que mes opinions devraient être les vôtres. Je ne fais pas de réclamation pour en savoir plus ou moins que quelqu’un d’autre. Mais beaucoup d’entre vous, un très gentil groupe, m’ont posé des questions auxquelles je vais essayer de répondre. Et mon espoir de faire ça est de susciter un dialogue. Entre nous, entre vous, et aussi pour moi. Tout ce que je demande c’est que nous nous traitons les uns les autres avec gentillesse ici. Il y a un modèle triste et prolifique sur internet d’anonymes insultant un autre, étant cruel, et disant des choses qui blessent très vite les gens. Je ne soutiendrai pas ça. Si vous voulez être cruel envers moi ou quelqu’un d’autre qui poste ici, et bien regardez simplement au loin et répandez votre négativité ailleurs. Ce ne sera pas toléré ici. Les seules choses qui sont les bienvenues ici c’est provoquer des idées, des contributions pensives, et la bonne volonté. Et en espérant qu’avec ces choses nous pouvons s’inspirer les uns les autres. En espérant que nous pouvons ouvrir les yeux les uns les autres, s’enseigner de nouvelles choses, et nous inciter à faire juste un peu plus avec notre temps libre. Un peu de bonté qui nous affectera et ceux autour de nous. Soyons altruistes les gens. Inspirons nous les uns les autres. Discutons.

Sincèrement vôtre,

Sophia