14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

La course pour le Golfe

Source : www.sophiabush.com

Date : Août 2010

Donc … courir. Quand je pense à une course mon cerveau se transforme en publicité sportive. Je vois les pieds battre le pavé dans des tennis de haute gamme. Le maillot de course me vient immédiatement à l’esprit. Des couleurs vivantes, des muscles tendus, et de la musique avec une basse géniale. Je vois les perles de sueur se formant le long du sourcil du coureur. Je prévois le poing serré, le soulèvement de la poitrine, et le son du battement de cœur élevé.

Je ne vois pas, cependant, mon visage sportif dans mon montage imaginé. Je ne me vois pas courir n’importe où. Comprenais moi bien, je me livrais toujours aux fantasmes qu’un jour je me réveillerais changée. Que je serais assise et que je penserais soudainement, avec extase, « Je veux aller courir ! » Il y a des gens comme ça dans le monde, donc il est raisonnable de penser que je pourrais d’une façon ou d’une autre me transformer en une sportive, mais surprise, surprise je n’ai pas eu ce moment au réveil. Jamais. Mon processus de pensées quand mes yeux s’ouvrent va comme ça. « Je veux un café au lait … avec du lait entier … et un peu de nectar d’Agave ! Mm-hmm. Oh ! Et je veux cuisinier un oignon, un chou, du feta (= fromage venant de Grèce) et une frittata (= omelette italienne) pour le petit-déjeuner. » Ouaip. Paradis. « Cela peut ou ne peut pas être dû au sang italien dans mes veines. Ainsi je pense que le renseignement suivant que je vais partager avec vous pourrait vous choquer tous un peu. »

Je vais courir un demi-marathon en Novembre prochain. Ouaip. Moi. L’asthmatique avec une vieille blessure au genou, qui n’a pas couru 1,6 km depuis le collège. Non sérieusement. Depuis le collège, depuis mes 13 ans. Pour rappel j’ai maintenant 28 ans, mais grâce aux gênes de mes parents géniaux (Je vous aime Maman et Papa !) j’obtiens toujours crédit quand j’achète de la bière pour des BARBECUES au magasin d’alimentation. Oui pour moi !

Pourquoi me ferais-je ceci, vous vous demandez ? Ou est-ce moi qui me demande ? Je me suis beaucoup posée cette question depuis Mardi dernier quand j’ai décidé de faire ça. Le « Pourquoi » est le Golfe. Et c’est aussi vous les gars, vraiment. J’ai eu l’idée du Roi de Crowdrise lui-même, Edward Norton, qui a couru le marathon de New York City l’année dernière pour récolter de l’argent pour le Maasai Wilderness Conservation Trust, une œuvre de charité qui a volé mon cœur il y a des années et qui a toujours une prise ferme dessus. Maintenant, je ne fais aucune réclamation pour être n’importe où aussi fort que Ed, mais je suis déterminée. Et avec des idées de récolte de fonds créatives de quelques copains au travail en Caroline du Nord, j’ai mentionné le marathon de Ed et mon ami Jane a dit, « Eh bien, tu sais qu’il y a un demi-marathon ici en novembre. » Je me suis aussitôt mise à rigoler devant elle.

Mais ensuite j’ai arrêté de rire et j’ai commencé à me questionner. Pourrais-je courir 21 km ? Le ferais-je ? Mes poumons le feront-ils ?! Serais-je capable de faire ça ? J’ai commencé à me sentir folle et j’ai commencé à avoir peur. Je veux dire, si je dis à tout le monde que je vais courir ce marathon, et qu’après je ne le fais pas ? Si je devais marcher à la fin ? Si j’arrive en dernière ? Et ensuite je me suis dit d’y aller à fond et tout simplement de me taire. « Tu veux courir en étant effrayée ? » me suis-je demandée. « Et bien alors tu vas COURIR. CE. MARATHON ! » Je crois fortement au fait de faire des choses qui vous font peur. J’aime prendre des travaux que je ne suis pas sûre de pouvoir finir. J’aime me poser des buts à moi-même afin de les battre. Et j’aime confronter mes peurs. Autrement ils prennent toute votre vie. J’ai confronté mes craintes en m’ouvrant à vous, et regardez ce qui s’est passé ! Vous m’avez fait bouger avec votre amour. Vous m’avez montré qu’aucun d’entre nous n’est seul. Vous m’avez tous prouvé que nous pouvons nous tenir unis, et que nous pouvons changer le monde. Toutes nos Petites Voix ont commencé à s’additionner, et nous faisons du bruit ! Les gens font attention. Et les gens changent leurs mondes. Donc avec chacun d’entre vous dans l’esprit, Mercredi 28 Juillet dernier, je suis montée sur le tapis de jogging et j’ai couru 1,6 km. Et le jour d’après j’ai couru 3,2 km. Et Vendredi je suis allée à un cours d’exercices – personne ne m’a informé de la difficulté que se serait ! – et Dimanche j’ai couru 4,8 km.

Maintenant, ces nombres peuvent ne pas sembler un exploit à beaucoup d’entre vous. Je suis sûre que plusieurs d’entre vous pourraient courir 4,8 km les yeux fermés. Mais c’est un exploit pour moi. Ma vie entière j’ai lutté avec ma capacité de respirer. Une crise d’asthme est terrifiante. Quand vos voies aériennes se ferment et que vous ne pouvez pas respirer, la panique qui s’ensuit ne ressemble à aucune situation que j’ai pu éprouver. Et quand vous avez été affaiblis par de telles attaques depuis l’enfance, vous commencez à éviter des activités qui les déclenche. Comprenez-moi bien, j’ai été reconnaissante pour avoir les périodes d’aptitudes extrêmes dans ma vie, où j’ai travaillé avec des merveilleux entraîneurs qui ont mis mon corps dans la forme battante – Bonjour, j’ai voulu faire toutes mes propres cascades dans The Hitcher ! – mais je l’ai seulement fait pour le travail. Et je ne l’ai jamais fait pour une course. Parce que la course m’effraye. Honnêtement. Je l’ai évité à tout prix. J’ai substitué d’autres choses pour ça quand je suis sur des coups de fitness et j’ai caché ma crainte à beaucoup de personnes. Mais je refuse d’avoir peur désormais. Chacun d’entre vous qui m’ont rejoint dans ce mouvement, chacun d’entre vous qui m’ont appelé, qui ont confronté une sorte de crainte. Et nous gagnons. Nous créons le changement. Donc je suis déterminée à gagner. Pas la course bien sûr ! Mais je suis déterminée à gagner cette bataille avec ma propre crainte. Je me jette d’avions pour le plaisir, pour des amours de bonté ! Je devrais pouvoir battre le sol ! Peu importe combien de temps ça va me prendre, je courrai 21 km en novembre.

Donc ça commence. La 2ème semaine d’entraînement a commencé. Et notre groupe grandit. Comme aujourd’hui nous avons à peu près 12 coureurs, et plus les jours passent et plus les gens se joignent à la course pour la cause. Nous tous en appelons à nos amis et à nos bien aimés pour nous parrainer et avec bon espoir nous pourrons récolter un peu plus de fonds pour les gens de la Côte du Golfe. Ils ont besoin de toute l’aide qu’ils peuvent obtenir. Donc je cours. Pour le Golfe. Pour vous tous. Parce que quand mes poumons commencent à s’endommager et quand mes jambes commencent à crier « cette affaire de course c’est N’IMPORTE QUOI, Sophia ! » Je pense à VOUS tous. Je pense aux lettres que j’ai lu sur Crowdrise détaillant la façon dont vous êtes tous nouvellement inspirés, et la façon dont vous interagissez avec la planète. Je pense à Matt Petersen, le responsable de Global Green et mon guerrier vert et mon inspiration. Je pense à mes parents, qui, toute ma vie, m’ont dit qu’il n’y à rien que je ne pouvais pas accomplir. Je pense à Beth Galante, de Global Green New Orleans, qui a été debout à côté de nous émettant un jet des complexités légales, refusant de céder quand nous étions menacés d’être arrêtés sur les côtes de la Grande Île. Je pense à Elyssa G., une nouvelle amie de Crowdrise, qui commence à changer son monde à 16 ans et qui je sais fera bien des choses dans la vie. Je pense à Heather et chacun d’entre vous, qui m’avez fait cette vidéo incroyable, disant quelque chose aussi simple que « merci, » qui m’a fait pleurer avec gratitude. Je pense à tout l’amour et appréciation et motivation dont je suis remplie chaque jour où nous négocions des lettres et des faits et des astuces pour sauver le monde en ligne ! Je pense à vous et je sais que je peux faire ça. Je peux me défier pour d’autres quand j’ai des moments difficiles me défiant moi-même seule.

Alors au cours des prochaines semaines, attendez-vous à beaucoup d’informations concernant notre équipe et notre entraînement. Je vais travailler sur des blogs vidéos pour vous tous, afin que vous puissiez rencontrer les membres de l’équipe et nos sponsors, voir nos courses, suivre à la trace notre progrès, et peut-être même courir avec nous, partout où vous êtes ! Imaginez ça. Centaines, ou même milliers d’entre nous, courant dans tout le pays, peut-être dans le monde entier ! Cela montrerait certainement les pouvoirs que nous ne céderons pas. Nous ne serons pas calmes. Nous ferons entendre nos Petites Voix !

Pour plus d’informations concernant mon projet de course pour le Golfe rendez-vous sur ma page Crowdrise. Ça va être génial ! Et encouragez-nous les gars. Nous allons en avoir besoin !

Amour, amour, amour, toujours.

Sophia

PS. Je suis si étonnée de combien de personnes se sont ralliés derrière ce défi en seulement une journée ! Si vous êtes dans Wilmington en novembre, ou n’importe où dans le monde, nous aimerions avoir votre soutient. Cependant, l’ours maman qui est en moi doit demander à vous tous de s’il vous plaît avoir le feu vert de vos docteurs ! C’est un engagement sérieux et je serais dévastée si quelqu’un se blessait, particulièrement au nom d’une si grande cause ! Donc ayez une visite avec un docteur, ou un entraîneur et une fois que vous êtes approuvés, respectez s’il vous plaît un programme d’entraînement responsable et progressif. On espère que  dans quelques mois à partir de maintenant nous tous serons prêts à le frapper et ferons du bien ! Je suis si excitée. Merci à vous tous.