14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

Séries Mag n°37

Source : Séries Mag n°37

Date : Janvier 2006

L’annonce de la séparation entre Sophia Bush et Chad Michael Murray après seulement cinq mois de mariage a fait couler beaucoup d’encre. Même si ce sujet est on ne peut plus délicat, nous avons tenté d’avoir quelques explications de la part de Sophia… 

 
  • C’est un sujet très délicat à aborder, mais qu’est-ce qui a provoqué ta séparation avec Chad ? 
    Je n’ai pas envie de rentrer dans les détails de notre séparation, ça ne regarde que Chad et moi. Je peux seulement dire sans aucune honte que c’est son comportement qui a provoqué cette séparation. J’aime Chad, mais je ne suis pas le genre de filles à subir un affront sans réagir. Certains comportements sont impardonnables. À ma place, certaines filles auraient passé l’éponge mais je n’en suis pas capable. J’ai ma fierté.
  • Dans quel état d’esprit te sens-tu aujourd’hui ? 
    Il est clair que je ne vis pas la meilleure partie de ma vie. Je suis tombée de très haut. Mais je ne suis pas une pleurnicheuse et je ne me laisse jamais abattre. Je compte aller de l’avant. C’est une période difficile, mais je sais que j‘en verrais le bout tôt ou tard. Ne vous en faites pas pour moi. 
  • On imagine que ça n’est pas non plus facile de devoir jouer des scènes d’amour face à ton ancien mari… 
    Le travail, c’est le travail. J’avoue que ce n’est pas facile tous les jours, mais c’est mon boulot et j’ai bien l’intention de le faire correctement. Évidemment, l’atmosphère sur le plateau n’est pas aussi radieuse qu’auparavant, car on ne peut pas tout le temps cacher ses sentiments. Mais lorsque Chad et moi sommes devant la caméra, nous ne sommes pas une femme et son ex-mari, mais deux acteurs qui incarnent des personnages. 
  • Penses-tu que ce divorce peut compromettre l’avenir de la série ou ta présence dans « Les Frères Scott » ? 
    Pour le moment, je n’ai pas de réponse à ça, désolée… Nous verrons bien… 
  • As-tu eu du mal à t’identifier au personnage de Brooke ? 
    Si vous vous demandez si j’ai le même tempérament qu’elle, la réponse est résolument: pas du tout [rires]. Brooke a la langue bien pendue, elle n’a jamais peur de dire aux gens ce qu’elle pense, même si ça peut les blesser, je ne suis pas du tout comme ça. Je suis plutôt quelqu’un de timide et je n’ai rien d’une fêtarde invétérée. On peut même dire que je suis casanière. Pour incarner Brooke, je me suis surtout inspirée de certaines filles que je fréquentais lorsque j’étais au lycée. J’étais dans un lycée pour filles et croyez-moi, j’ai connu des dizaines de Brooke, d’Haley et de Peyton. [rires]. J’ai donc pioché dans ces souvenirs. J’ai repensé à cette époque où je recherchais moi-même qui j’étais et ce que je voulais faire dans la vie. 
  • Quels souvenirs gardes-tu de ton adolescence ? 
    Comme à peu près tout le monde, ce fut une période à la fois géniale et horrible. J’y ai rencontré quelques une de mes meilleures amies que je fréquente toujours aujourd’hui. C’est d’ailleurs surtout ça que je garde de cette période: mes amies. Quand je repense à mon adolescence, je revois aussi les premières larmes que j’ai versées après ma première déception amoureuse. Tout le monde passe par là. J’ai évidemment fait quelques conneries et aujourd’hui, je pense que j’aurais dû écouter mes parents lorsqu’ils me mettaient la pression pour avoir de bonnes notes. Mais quand on est ado, on suit plutôt ce que nous disent les copines…
  • As-tu déjà été pom-pom girl comme Brooke ? 
    Non. J’étais dans un lycée privé et nous n’avions pas de pom-pom girls. Alors quand on m’a dit que j’allais devoir enfiler les pompons et chanter des trucs idiots pour encourager l’équipe de basket, j’ai eu un peu peur. Bon, je l’avoue, au début je détestais tourner les scènes de pom-pom girls. Je me sentais complètement ridicule. Aujourd’hui j’adore ça! Hilarie [Burton] et moi attendons toujours ces scènes avec beaucoup d’impatience, car c’est un bon moyen pour se lâcher. On s’amuse vraiment bien! 
  • Brooke n’est pas toujours un personnage très sympathique. Comment les fans de la série la perçoivent-elle ? 
    Certains fans la détestent carrément, mais, d’une manière générale, elle est plutôt bien acceptée. Je pense que les spectateurs comprennent pourquoi Brooke peut parfois se montrer provocante. Elle n’a jamais eu de vraie famille et elle masque son manque de confiance en soi et ses doutes en jouant la carte de la séduction et en se montrant sexy. Mais tout ceci n’est qu’une façade. Le public a bien compris qu’au fond, elle était très vulnérable. Sinon, il y a parfois des réactions bizarres. Une fois, j’ai surfé sur le forum officiel de la série et je suis tombée sur une fille qui avait écrit « J’aime le personnage de Brooke car, grâce à elle, j’ai compris que j’avais moi aussi le droit d’être méchante » [rires]. Ce n’était pas du tout une réaction à laquelle je m’attendais mais c’est agréable de voir que certaines personnes se sont vraiment retrouvées dans le personnage de Brooke.