14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

[MAGAZINE] Splash Janvier 2014 - Sophia Bush : Protéger & servir

Source : Zak Stemer - Splash Magazine

Date : Janvier 2014

Sophia Bush parle de son rattachement avec les forces de « police de Chicago », son travail avec la charité mondiale et ses propres démêlés avec la justice.

 

Dans le domaine des séries policières télévisées, il semble que chaque série soit créée conformément à un ensemble strict des lois : choisissez une ville, donner à votre personnage principal une particularité sauvage, puis regarder le drame se dérouler lorsqu’ils se battent clairement dans des crimes artificiels. La dernière étape est de choisir le nom intelligent - si c'est un jeu de mots, c'est encore mieux.

Mais quand Sophia Bush est tombé sur le script de "Chicago PD", elle savait qu'elle tenait entre ses mains quelque chose de différent. « C'est un nouveau genre de série » , dit Bush, qui se rappelle de l'ensemble du casting se penchant en arrière dans la crainte après avoir regardé les trois premiers épisodes. « Chicago PD ne finit pas toujours bien chaque semaine. Ce n'est pas toujours la joie. »

Jason Beghe et Sophia Bush luttent contre la criminalité dans "Chicago PD", dont la première sera le 8 janvier sur NBC.

Dans le spin-off "Chicago Fire", dont la première sera diffusé le 8 janvier sur WMAQ - Channel 5, Bush joue le détective Erin Lindsay, un officier du renseignement civil qui vit par selon un ensemble solide de lois morales. La série se concentre sur le sergent Hank Voight (joué par Jason Beghe), qui passe de flic véreux à la tête de l'unité de renseignement civil. La détective Lindsay, jouée par Bush, aide Voight  par tous les moyens nécessaires pour l’aider dans sa lutte contre la criminalité.

« Toute l'existence de l'émission est basée autour de la notion de « Comment pouvons-nous prendre soin des personnes ? Comment protégeons-nous les gens ? Et jusqu’où irons-nous pour le faire ? » , explique Bush. L’approche peu orthodoxe de son personnage se heurte souvent avec le système juridique de Chicago, créant le drame intense de la série. « Ce que j'aime dans le fait de jouer Erin c’est qu'elle ne se sent pas supérieure en disant : « Je ne m'inquiète pas même si je ne suis pas censé le faire. Je vais arrêter cette personne, je vais arrêter ce genre de situation » dit Bush. « Pour elle, le bien et le mal est une évaluation à traiter au cas par cas. Pour elle, faire le bien est le plus important » .

On pourrait dire la même chose pour Bush, 31 ans. Même si elle a connu la gloire en jouant l’adolescente Brooke Davis dans la série dramatique « One Tree Hill », ce rôle de presque une décennie n’était pas particulièrement le reflet de Bush. Hors caméra, elle est une activiste qui soutient un large éventail de causes caritatives, comme Pencils Of Promise (promouvant l’enseignement mondial) et Invisible Children (qui combat contre les atrocités des droits de l’homme). Et quand Bush soutient une cause, elle plonge la tête la première, parfois littéralement : l’actrice est allée jusqu’à faire un saut en parachute pour récolter de l’argent pour le groupe des droits de la femme I AM THAT GIRL. « Je crois en ce qui est juste au plus profond de moi » , dit-elle. « Ça compte plus que tout pour moi. »

Lorsque Bush parle, c’est un peu comme un feu de broussailles : une petite étincelle s’anime pour différents travaux de charité et peu de temps après, elle est entièrement en feu et articule ses points de vue sur la résolution des problèmes mondiaux. Par exemple : une simple question sur ses rôles passés l’amène à parler de son étude de l’histoire sociale, puis elle enchaîne de façon naturelle sur ses pensées sur la lutte contre la violence des gangs et sur la promotion de l’enseignement. « Ça vient avec une grande responsabilité d’avoir un mégaphone. » dit-elle. « La vie est très courte. Nous devrions avoir des conversations qui comptent. Des conversations qui nous servent et rendent service au monde qui nous entoure. »

Cette passion brûlante fait partie de ce qui a attiré Bush à « Chicago P.D. » – jouer le rôle de Détective Lindsay lui permet de poursuivre la justice sociale sur l’écran. « Je suis une combattante. Je me battrai jusqu’à la mort pour les gens qui comptent pour moi et défendrai les gens qui le méritent. Faire cela au travail toute la journée me semble très approprié, » dit-elle. Dans la série, cette approche sans restriction mène le personnage de Bush dans un grand nombre de difficultés, des situations moralement ambiguës. Mais dans la vraie vie, la nature intrépide de Bush n’est pas du tout un obstacle – elle a un grand cœur, est accessible et ouverte. « En fin de journée, je suis un livre ouvert, » dit-elle.

À cette fin, elle est prête à admettre publiquement ses propres erreurs – même lorsqu’il s’agit de sa vie amoureuse. « Je suis sortie deux ou trois fois avec des mauvais garçons, mais j’ai reçu beaucoup d’amour dans ma vie, » dit Bush, qui a été mariée pas loin de cinq mois à son partenaire de « One Tree Hill » Chad Michael Murray en 2005. « Je pense que chaque femme sur la Terre est sortie avec le mauvais gars à un moment donné. »

Heureusement, l’actrice a parcouru un long chemin depuis. À ce moment de sa vie, à la fois professionnellement que personnellement, Bush sait exactement qui elle est et ce qu’elle veut. « Si je me regardais objectivement, [je dirais que] je suis une personne forte et cela peut se traduire par une forte personnalité, » dit-elle. « Je donnerai tout l’espace nécessaire à l’équité dans le monde, mais je n’ai pas de place pour l’intolérance. De la même façon qu’Erin, j’ai une compréhension féroce du bien et du mal et je ne tolère pas le mal. » Pour Bush, cela signifie continuer à vivre sur le côté droit de l’histoire, être proactive à propos du changement social et utiliser sa renommée comme une plate-forme pour inspirer la bonté. « J’ai beaucoup de passion pour la société et la façon dont nous devrions traiter les autres, » dit-elle. Elle fait une pause, puis hausse les épaules. « Je suis une fan de l’héroïsme. »

 

Les crimes de Sophia

Elle joue peut-être une flic à la télévision, mais parfois, même la belle Mademoiselle Bush se retrouve du mauvais côté de la loi. Voici quelques-unes de ses violations :

  • Les poings de fureur : « Il y avait un type dans un bar en Caroline du Nord qui est venu juste derrière moi et qui s’est mis à me tripoter. Je me suis retournée et je l’ai frappé au visage. Il était tellement choqué. Sur quelle planète pensez-vous qu’il est approprié de saisir une femme si agressivement ? Je ne pense pas, frangin. »
  • Torrent de raisins : « Qui n’a jamais bu avant d’avoir 21 ans ? Je suis italienne, j’ai grandi en buvant du vin avec mes parents, » dit-elle, puis elle rit, « [Au moins] je ne suis pas une voleuse à l’étalage, bien que j’admets avoir un problème avec le shopping. »
  • Marcher : « Je marche sur la chaussée tout le temps – ma mère est une New-Yorkaise pour l’amour de Dieu. Mais je ne pense pas que j’ai enfreint la loi. J’ai marché dans Washington et je n’ai certainement pas peur de descendre dans l’arène, mais je ne pense pas que tout cela m’ait forcé à violer la loi … pour le moment. »