14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

The Queen Latifah Show (2 avril 2014)

Description :

Sophia nous parle un peu de son rôle dans Chicago PD. Elle nous dit que depuis qu'elle joue dans cette série, elle ne cesse de vouloir câliner les policiers ! En effet, après leur nombreux entrainements avec le SWAT, ... Sophia a vraiment été touchée par le dévouement de ces hommes et femmes ! Elle les voit comme des super-héros !


Code Iframe a intégrer (large : largeur 540px) : <iframe width="540" height="304" src="//www.youtube.com/embed/QwCzsywQIlI" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
Traductions :

Latifah : Qu’as-tu appris maintenant que tu joues ce rôle dans Chicago P.D. ?

Sophia : Les choses que nous avons apprises et que nous apprenons sont incroyables. Mais je pense que la première grande différence … vous l’avez probablement expérimenté. La plupart d’entre nous devenons paranos ou effrayés de la police. Genre quand un flic arrive derrière vous et vous êtes genre, « Oh mon dieu ! Est-ce que je roule trop vite ? Est-ce que j’ai mis mon clignotant ? Est-ce qu’ils vont m’arrêter ? Qu’est-ce qui va se passer !? » Et maintenant j’ai ce besoin envahissant de câliner les policiers. Partout où je les vois. Et nous avons tourné depuis Août mais la série a commencé en Janvier. Donc pendant les 6 premiers mois de tournage, mes amis, mon petit ami, tout le monde devait être genre, « Hey ! Ils ne savent pas pourquoi tu veux leur faire un câlin. Ne fais pas ça ! Ils vont penser que tu es folle et tu vas te faire arrêter ! »

Latifah : Pourquoi voulais-tu les câliner ?

Sophia : C’est vraiment profond. Quand nous sommes arrivés à Chicago, nous avons fait une semaine d’entraînements avec les Officiers de L’intelligence, avec l’équipe du SWAT, et des conseillers techniques. Juste le travail physique qu’ils font est vraiment inspirant. Mais la chose qui m’a vraiment affecté profondément en tant qu’être humain, c’était de m’assoir avec eux … nous les voyons comme des héros ! Nous les voyons comme de réels super-héros. Ils sont intouchables, tellement forts … et donc ils se sont assis en nous racontant leurs histoires sur ce qui les ont amené à vouloir devenir flics, à propos des visages qui les hantent quand ils vont dormir le soir, à propos des gens qu’ils ont essayé de sauver mais ils ne pouvaient pas, à propos de situations de vie et de mort, sur le fait de perdre des collègues pendant le travail … et tout ceux-ci est réel. Et ces gars et ces femmes dans les forces se mettent en danger tous les jours. Et nous le savons même pas. Nous pouvons dormir comme des bébés la nuit et nous n’avons aucune idée de ce qu’ils sacrifient. Et donc de jouer, même un morceau de ça, c’est une responsabilité que je ne prends pas à la légère. Et je suis vraiment honorée.