14 Décembre 2016 : annoncera les nominés des SAG Awards

07 Mai 2017 : "Return To Tree Hill" de EyeCon à Wilmington

20 & 21 Mai 2017 : "Don't Mess With Chicago" de  Empire Conventions à Paris

Categorie : Instagram
Date : 13/07/2016
Traduction FR :

OUI à cette  #‎WCW‬ ‪#‎JenniferAniston‬, et son franc, son intelligent, et vulnérable article sur l'humiliation du corps pour HuffPo. Il sonne incroyablement vrai pour moi après ce dimanche passé. J'ai posté une image sympa de moi-même - une image qui me plaît - et pas mal de gens ont commencé à tagguer leurs amis et marqué "elle est enceinte." "Elle a l'air enceinte." "Vous êtes enceinte! Ça se voit à 1000 mètres. Ou vous avez juste pris du poids." "Est-elle en cloc ou a-t-elle grossi ??" Incroyablement blessée, je clarifiais que non, je ne suis pas enceinte, je venais juste de manger un burrito pour le déjeuner. Et quelqu'un a eu le manque choquant de sensibilité en répondant "Je ne voulais pas vous blesser avec mon commentaire!" Flash Info. Dire à quelqu’un qu’il est gros au point qu’il doit avoir une autre personne à l'intérieur, est blessant. Juger le corps d'une autre personne, en supposant que vous êtes autorisé à porter un jugement qui a de la valeur sur leur «beauté», ou que vous méritez de déterminer s’il un tel n’est pas beau est blessant. Pas seulement pour moi, pour nous tous •

Les paroles de Jen: « Parfois, il faut simplement observer les normes culturelles sous un autre angle pour que nous les voyions pour ce qu'elles sont réellement -une approbation collective... une convention subconsciente. Nous portons la responsabilité de nos conventions. Des petites filles, partout, les intègrent, passivement ou d'une autre manière. Et ça commence tôt. Le message selon lequel les filles ne sont pas jolies si elles ne sont pas extrêmement minces, qu'elles ne méritent pas notre attention si elles ne ressemblent pas à un top model ou à une actrice sur la couverture d'un magazine est une chose à laquelle nous adhérons tous volontairement. Ce conditionnement, les jeunes filles l'emportent avec elles à l'âge adulte. Nous utilisons les "infos" people pour perpétuer cette vision déshumanisante des femmes, qui s'attache uniquement à leur apparence physique, et que les tabloïds transforment en un concours de spéculations. Est-elle enceinte? Mange-t-elle trop? Se laisse-t-elle aller? Son mariage est-il en péril parce que l'appareil photo détecte une "imperfection" physique? Je me disais auparavant que les tabloïds sont comme des BD, qu'il ne faut pas les prendre au sérieux, qu'il s'agit juste d'un feuilleton que les gens suivent lorsqu'ils ont besoin de se distraire. Mais je ne peux vraiment plus le penser, car la réalité est en fait que la traque et l'objectification que j'ai pu vivre en première ligne, qui se poursuit depuis des décennies, reflète la manière déformée dont nous évaluons une femme. »


Photo associée :
identifiant de la photo associée dans la galerie : 0